Consult
22 Mars 2018
Pénurie de personnel dans le secteur de soins : 3 conseils
Pénurie de personnel dans le secteur de soins : 3 conseils

Pénurie de personnel dans le secteur de soins : 3 conseils

La Journée des soins est déjà derrière nous. Toutefois, les inquiétudes concernant le secteur de soins demeurent. Le flux entrant a beau avoir augmenté de 2 %, il reste insuffisant pour combattre le vieillissement dans le secteur. Les employeurs vont devoir faire preuve de créativité pour attirer davantage de travailleurs. Et perdre moins de monde. Ces conseils vous mettent sur la voie.  

1er conseil. Misez sur la rétention et le rematching

Il ressort des chiffres récents d’Acerta que dans la plupart des cas, c’est le travailleur qui décide de partir. Le secteur de soins doit donc réfléchir activement à sa politique de rétention : pourquoi les collaborateurs partent-ils ? Comment rendre une carrière plus longue faisable pour tous ? Il est important de ne pas se borner à réfléchir dans le cadre de votre entreprise ou secteur, mais d’écouter les besoins et souhaits de vos travailleurs. Il est aussi crucial de découvrir les talents (supplémentaires) dont vous disposez déjà sans le savoir. Ainsi, vous pourrez assurer un « rematching » efficace et trouver de nouvelles occasions au sein de votre entreprise. Une situation gagnant-gagnant pour les employeurs et les travailleurs.

2e conseil. Oubliez les correspondances à 100 %

Vous vous cramponnez toujours à toutes les puces de la description de fonction lors de la sélection ? Vous recherchez encore désespérément la « correspondance parfaite » ? Temps de procéder différemment. Nous nous trouvons sur un marché de l’emploi structurellement différent. Il est donc logique d’adopter une approche structurellement différente. Un matching de 80 % ou plus ne survient que dans 25 % des cas. Oubliez votre merle blanc adulé et misez sur la malléabilité de vos collaborateurs.

3e conseil. Développez une politique salariale flexible

Maintenant que l’économie remonte, les travailleurs recherchent un meilleur salaire. Comme le secteur des soins applique des barèmes fixes, il y a peu de marge pour la négociation. Ce que vous pouvez cependant faire, c’est développer des packages salariaux créatifs et pousser les négociateurs sectoriels à vous donner cette chance. Vous pourriez par exemple proposer des jours de vacances supplémentaires, la possibilité de troquer des jours libres contre un budget à dépenser librement, voire de consacrer une partie de la rémunération fixe comme budget à allouer par le travailleur. Il se peut que vous deveniez ainsi un employeur nettement plus séduisant.

En savoir plus ?

Contactez-nous.