Consult
5 Mars 2018

Troisième baromètre de la mobilité ACERTA : À Namur, travail rime avec voiture

En tant qu’employeur, vous cherchez à faire bonne impression sur le marché du travail ? Offrir des solutions de mobilité est une façon de se distinguer. « SolutionS », au pluriel donc, car la solution de mobilité parfaite n’existe pas. Tout dépend de la personne, du lieu, du moment et, Belgique oblige, aussi un peu du climat. Mais même si des alternatives à la voiture existent, leur mise en œuvre n’est pas toujours évidente. À Namur notamment, où la grande majorité des travailleurs (96,2 %) effectuent toujours le trajet domicile-lieu de travail en voiture. Le troisième baromètre de la mobilité d’Acerta révèle en outre la stagnation des transports dans la capitale wallonne, et le désamour pour la petite reine.

Le vélo en crise de popularité à Namur

Dans la capitale wallonne, le rôle du vélo comme solution de mobilité n’a jamais été aussi négligeable : seulement 1,2 % des travailleurs se rendent à vélo au travail, soit le plus faible pourcentage de ces cinq dernières années. Le vélo électrique pourrait-il être synonyme de changement en la matière ? Grâce à un Benefit Motivation Plan permettant aux travailleurs de choisir d’utiliser une partie de leur salaire par exemple pour un vélo électrique, l’employeur peut répondre à cette demande sans augmenter ses frais salariaux.

Les transports en commun tournent en rond

Pour ce qui est des transports en commun comme solution de mobilité dans la province de Namur, on tourne en rond : tantôt un peu plus prisés, tantôt un peu moins, mais oscillant toujours autour des 7 %. En 2017, il s’agissait de 7,2 %, à nouveau 2 % de moins que l’année précédente.

La voiture toute puissante sur les routes de Namur

Si ce n’est ni le vélo, ni le bus, ni le train, ce doit certainement être la voiture le grand vainqueur. En effet. Le troisième baromètre de la mobilité d’Acerta indique que la voiture reste à la première place des solutions de mobilité. Pourtant, la popularité de la voiture flirte avec le statu quo un peu partout. Mais pas à Namur. Avec 96,2 % de travailleurs optant pour la voiture, la province est clairement plus encline à ce moyen de transport que la moyenne nationale ; l’augmentation par rapport à 2016 reste de +0,9 %. Et ce n’est pas la voiture de société qui va inverser la tendance : en 2017, 21,4 % des employés de la province de Namur circulaient avec une voiture du travail. Il s’agit d’une augmentation de 14,1 % par rapport à 2016, soit même une plus grande hausse que les années précédentes.

Vous pouvez aider à faire la différence

L’employeur qui reste attentif à l’évolution des tendances de la mobilité a tout à y gagner, en posant un choix en toute connaissance de cause au moment de proposer différentes options, avec des coûts budgétaires identiques. Les employeurs qui prouvent leur rôle de pionnier en investissant dans cette tendance en récolteront les fruits dans la guerre des talents.

Consultez ici les résultats du baromètre de la mobilité 2017 d’Acerta en intégralité.

En savoir plus ?

Contactez-nous.